Emmanuel Accard – 30 ans de danse

Danseur

Danseur de rue à la base, créateur de sa première compagnie à 17 ans, il se forme à diverses techniques. Il se spécialise dans les danses Jazz, Hip Hop, Burlesque et Salsa. Il travaille avec les plus grands maîtres américains en Jazz et en Hip Hop ainsi que les plus grands maîtres cubains en danses populaires cubaines, dont certains sont devenus aujourd’hui ses amis.

Il parcourt l’Europe en dansant et chorégraphiant pour différentes compagnies :
Le Groupe Chorégraphique de la Sorbonne, les Ballets Américains Matt Dyon (Jazz), la Cie Noël Cadagiani (Contemporain), la Cie Dominique Marcille (Contemporain et Jazz), la Cie Dans La Rue La Danse (Hip Hop), sa propre compagnie le Ballet Théâtre New Jazz, la Cie Luch’arts (Danses populaires cubaines et d’Amérique latine), le TNT Danse de Neuchâtel, la Cie Tribacar et aujourd’hui Deeva Dance et Salsa n’ Co.

Son éventail de disciplines et son large répertoire (Danses moderne, Jazz, Hip Hop, Burlesque, Salsa) le fait chorégraphier et mettre en scène des spectacles aussi variés que des Revues de Cabaret (Casino de Montreux), des Spectacles équestres (Manège de Colombiers), des Opéras (Fantôme de l’Opéra, Avant-Scène), des Spectacles sur glace (Stéphane Walker Champion Suisse et Axel Méderic Champion de France, 100 ans de l’AFP), des Défilés de mode (JC Chezequel – Salon de la Beauté Paris), des Arts Martiaux (Festival des arts martiaux Bercy)… Il est aussi à l’aise sur les plateaux de télévision que sur les grands théâtres des circuits culturels comme l’Opéra Garnier et Bastille (Paris), La Scala de Milan, le Casino de Paris, le Palais Omnisports de Paris-Bercy, La Vilette, Le Bataclan… auxquels viennent s’ajouter un travail régulier pour diverses grandes chaînes de télévision françaises et européennes.

Par ailleurs, il règle les premières parties ou danse pour des artistes comme Sting, LL.Cool.J., Ceejay, Léa Kiss, Culture Beat, Corona, C+C and Music Factory, Black Box, Snap, Israël Vibration, Anne Pekoslawsra, Les Motivés…
Enfin, il intervient dans le cadre de conventions d’entreprises (Reebok, Adidas, Peugeot, Rhône-Poulenc, BMW…) salons et festivals internationaux (comme le MIDEM à Cannes), etc.

Il remporte le 1er prix du 3e tremplin de la création d’Annecy et le 1er prix au concours international de Thionville. Dans ses créations comme dans le recrutement de ses interprètes, il se moque de l’esthétisme moderne des danseurs et les choisit pour leurs « gueules » et leur talent. Pour lui, la danse est toujours synonyme de plaisir et une perpétuelle invitation à la fête. Véritable passeur d’émotion, le partage avec le public doit être de mise.

Professeur et Pédagogue

Il est invité par plusieurs structures de danse parisiennes dont le Centre National de la Danse, le Studio Harmonic, Le Centre des Arts Vivants, l’Académie de danse Michel Caserta (Biennale du Val de Marne) ou celle de Katalin Csarnoy (Etoile chez Béjart)… Mais aussi par l’équipe de France Seniors de patinage artistique.

Il est formateur à Lille, durant 4 ans, pour le diplôme d’Etat en Danse Jazz et est responsable de l’UV technique et de l’ultime UV pédagogique.

Il participe régulièrement depuis 1989 à de nombreux stages internationaux organisés à Toulouse, Milan, Paris, Neuchâtel, Barcelone, Montpellier, Locarno, Marseille, Zurich, Bruxelles, Bielfeld, Munich, Florence, Londres…

Il crée en 1992 sa propre technique Jazz, le New Jazz Dance, intégrant diverses influences, jazz bien sûr mais aussi danses latines, Moderne, Hip Hop ainsi que des techniques corporels ou de préparation physique tels que le Feldenkrais, Qi Kong, Pilates…) exit l’échauffement dans la douleur, place à 90minutes de danse totale.

De même, formé en danses populaires cubaines dans les plus grandes écoles de Cuba comme l’Université et l’Ecole Nationale d’Art de la Havane, il décide de transmettre une des techniques la plus originelle de la salsa cubaine : « El Cuadro de Casino » pour l’histoire et les valeurs qu’elle transmet.

En 1998, il crée avec son ami Jipi Falone le « Double Touch© », technique basée sur le rebond et inspirée par la musique 2step, aujourd’hui dansée partout dans le monde.

Il s’est installé à Neuchâtel où il a ouvert en septembre 2006, le premier grand centre de danse de la région Neuchâteloise, www.resodanse-station.ch, où il se bat pour donner aux amateurs une qualité pédagogique de professionnel ainsi que pour faire reconnaître et valoir le statut économique du danseur et plus généralement de l’artiste en Suisse. Il dirigera ce centre de danse pendant 10 ans.

Dès ses 21 ans, il créé une méthode pédagogique spécifique adaptée à toutes les disciplines qu’il pratiquait et qu’il enseignait.
L’approfondissement et la mise en œuvre de cette manière inédite d’enseigner, principalement basée sur la marche, lui a permis d’être programmé dans de nombreux stages, structures officielles ou à contre-courant, ballets et écoles internationales.
Il a pu former de nombreux danseurs et professeurs répartis dans le monde entier. Il a également coaché ou chorégraphié des chanteurs, acteurs, artistes de cirque, mannequins ou patineurs artistiques de haut niveau.

DJ

Passionné et collectionneur de musique depuis toujours, il anime ses premières soirées à l’âge de 16 ans. Travaillant comme « chercheur de tubes » dans diverses radios libres et baignant dans la culture Hip Hop, il se spécialise petit à petit dans la musique Soul, Funk, Hip Hop, Rn’B, Jazz Rock. Dès 1996, il prend un virage de plus en plus grand vers la musique latine.

Se considérant plutôt de l’école Philippe Corti, c’est à dire comme « Sélecteur » plutôt que DJ, son large répertoire lui permet de s’adapter à de nombreux types de soirées. En vrac : All style, Chill out, Before, années 80-90, Latino all styles et Soirées latines pour danseurs : Salsa, Bachata, Merengue, Reggaeton pouvant aussi assurer des soirées 100% Cubaines et 100% « Bailable » Un seul but : Que le dance floor ne soit jamais vide !

À Paris, il lance les « Soirées Hiboux », soirées dansantes all style et dites parallèles. Ces soirées ont lieu dans des espaces atypiques comme des ateliers de peintre ou les péniches alors inexploitées.

Il relance également certains lieux parisiens, en 1994, avec un concept d’apéro dansant, aujourd’hui appelé after work, ou seven to one. Il développe ainsi un public festif et ouvert à toutes les musiques, toutes les danses, toutes les tendances. Le succès de ces concepts le mène à organiser sur demande ces soirées en France, en Suisse et en Belgique, et à mixer un peu partout en Europe.

Organisateur d'évènements

Il n’est pas seulement artiste chorégraphique. Désireux de contribuer à la promotion de la danse et du plaisir qui doit y être associé, c’est un organisateur d’évènements « forcené ».
Dès 17 ans, il dirige un stage international de danse de grande envergure à Annecy.

À Paris, il lance les Soirées Hiboux, soirées dansantes dites parallèles où un espace est toujours laissé à de jeunes talents (danse, chant, cirque, humour…). Ces soirées ont lieu dans des espaces atypiques comme des ateliers de peintre ou les péniches alors inexploitées.
Il développe ainsi un public festif et ouvert, préparant une potentielle audience pour les salles de spectacle.

Il crée l’événement quand il organise, au sein de l’Opéra Bastille, un stage avec Mr Freeze, une légende de la danse Hip Hop. L’Evènement sera suivi par Canal+, Ado FM, les magazines Radikal et L’Affiche.
Il a été aussi membre de l’IUDMA (International Urban Dance Masters Association) de Los Angeles (USA) qui lui avait confié la direction de ses évènements sur toute l’Europe.

Il développe la formation à la scène chez les jeunes à travers l’Europe, préparant la danse de demain notamment avec le TNT Danse qui a vu passer plus d’une centaine de danseurs et une douzaine de chorégraphes en 18 ans. Il prépare actuellement un documentaire format TV sur le sujet.

Aujourd’hui, il vit entre Neuchâtel et Vevey et travaille en freelance comme chorégraphe et metteur en scène. Il travaille aussi pour sa Compagnie le Ballet Théâtre Manu Accard et la Compagnie Deeva Dance (www.deeva-dance.com). Enfin, il collabore avec l’association Résodanse Salsa qui rayonne sur 3 cantons.